Brève !

Nous vous accueillons désormais dans un nouvel espace de dégustation, qui permet aux personnes à mobilité réduite, de circuler et visiter les chais sans encombre.

Les travaux d’été dans les vignes sont en cours. Nous pensons finir ces tâches début août.
Actuellement, nous levons les branches : cette opération consiste à relever les rameaux (branches) en hauteur, cela grâce à deux fils de fer, de chaque côté du rang, que nous accrochons au piquet au niveau des épaules.
Tout en réalisant ce relevage, nous épamprons le cep de vigne. Il s’agit de couper les gourmands (repousses) qui se trouvent sur le bas du cep de vigne. Ces repousses prennent de la vigueur au pied et font remonter l’humidité du sol vers la feuille, ce qui augmente le risque de départ de mildiou.

Comme beaucoup de nos collègues, nous avons été victimes du gel de fin avril.
Nous avons perdu 30% de la récolte en une grande parcelle de Merlot, pourtant entourée de bois. Des courants d’air froid ( -5° ) sont restés piégés au milieu de ces bois.
Le stress et le gel ont pour conséquence une hétérogénéité des baies sur une même grappe.
Sur cette photo de grappe de Malbec, vous constaterez que certaines baies sont très petites.


Cela présage d’une maturité décalée à terme. Nous espérons que les mois de juillet, août et septembre nous aideront à lisser ces écarts. Pour aider et favoriser une parfaite maturité, le feuillage doit être sain jusqu’à fin septembre pour les Merlots et mi-octobre pour les Cabernets Sauvignon.

Avec notre œnologue, nous dégustons régulièrement le millésime 2016. Il faut encore de la patience, nous le mettrons en bouteille en 2018.

Les autres actualités